Edition IV
octobre 2007
La Presse

De plus en plus pratiqués et adoptés.

Désolées, mais il n'y a pas de SBM d'organisés pour l'instant.

La Provence :
le 19 octobre 2007

la provence
 

Quatre minutes de temps additionnel pour échanger entre recruteurs et consultants

Sur le principe de la rencontre chronométrée, le "speed dating business" met en relation entreprises et cadres. On connaissait déjà le "speed dating". En sept minutes, ni plus ni moins, les célibataires endurci(e) s pouvaient se rencontrer dans ces soirées organisées, et brièvement se jauger. 'Mais pour ajouter un piment'" économique" à cette formule des temps modernes, certains n'ont pas tardé à imaginer le "speed business meeting". " L'idée.est de mettre en relation directe les consul tants et les recruteurs. Pour les premiers, c'est l'occasion d'avoir des contacts avec les entreprises de la région. Du côté de ces mêmes entreprises, cela leur permet de mieux se faire connaître ". Gé rante depuis cinq ans d'" Autrement 10 ", une société spécialisée dans le portage de salariés, Nathalie Gaillardet est la chef d'orchestre de cette rencontre de, tenue hier matin dans les locaux de la CCI. Sur une durée de cinq minutes cette fois, entreprises et consultants se rassemblent autour d'une table, et étalent dans ce temps minimum leurs motivations respectives. Des groupes de cinq sont formés. Chacun est là pour se présenter et questionner ses interlocuteurs. Au son du gong, chaque personne se déplace vers une autre table pour ainsi reformer un autre groupe de cinq, avec de nouveaux partenaires. "Le principe est de mettre cinq tables avec chacune cinq personnes. Chacun à quatre minutes pour se présenter. Une fois que c'est chose faîte, on doit faire le tour de table. L'idée est aussi d'éviter de croiser deux fois la même personne" ? précise Nathalie Gaillardet. A côté de ces cinq précieuses petites minutes,les participants peuvent disposer d'une durée quatre fois supérieure pour écouter, repérer les contacts éventuellement fructueux. "Le speed business est d'abord sur inscription, et ensuite il y a une sélec-
tion. Mais c'est quand même ouvert au plus grand nombre. Nous essayons également de maintenir une certaine parité entre les consultants et les entreprises". La durée totale de la séance de " Speed business meeting " organisée hier était d'environ 40 minutes. Au rythme de cinq séquences, les locaux de la CCI ont vibré durant presque toute la matinée au rythme de ces discussions informelles "Les domaines d'activités sont variés. Il y a des consultants spécialisés dans le graphisme, le webmaster, la logistique, et même la fi-
nance et la propriété intellectuelle" conclut Nathalie Gaillarde!
• Gilles Magny


     

Vaucluse matin :
le 19 octobre 2007

le dauphine
vaucluse_matin




 

Quatre minutes pour convaincre

A l'origine, il y a le speeddating, imaginé pour favoriser les rencontres entre célibataires. Chrono en main,
il faut faire le tour des tables pour, peut-être, trouver l'âme soeur. Appliquée au monde économique, l'expérience est la même sauf que les partenaires sont recherchés dans l'unique but de faire des affaires. La Chambre de commerce et d'industrie de Vaucluse organisait hier matin son quatrième "Speed business meeting" avec la société "Autrement 10" spécialisé dans le service aux entreprises.

Tout le monde rencontre tout le monde

« II s'agit de mettre en relation des entreprises de tous les secteurs avec des consultants indépendants, explique Suzanne Di Stasi, chargée de mission à la CCI. Nous avons 25 participants répartis autour de cinq tables et chacun a quatre minutes pour se présenter aux autres avant de laisser son tour. En une matinée tout le monde aura rencontré tout le monde. Il y a un coté ludique et le chrono impose à tous d'aller directement à l'essentiel ».

« Je cherche à embaucher »

« Je sais ce que je cherche mais je ne sais pas ce que vais trouver ! » David Pesme est un jeune chef d'entreprise de l'Isle-sur-la-Sorgue, pour sa première participation à ce genre d'exercice il espère avant tout nouer des contacts'. « J'ai monté ma propre boîte de formation et conseil en santé et sécurité au travail (Preventicom). Je bosse tout seul et je cherche aujourd'huià embaucher quelqu'un. Cette réunion va au moins me permettre de sortir le nez du guidon et de rencontrer du monde. J'attends aussi beaucoup des autres et de leurs expériences ». Un bruit de sonnette, tout le monde trouve sa place et c'est parti pour quatre minutes. A sa table, David commence le premier. Ses voisins l'écoutent avant de prendre le relais au prochain coup de cloche.
Grégoire CORNET

     
Autres coupures de presse :
Avril 2007
SBM 3