Edition I
octobre 2006
La Presse

De plus en plus pratiqués et adoptés.

Désolées, mais il n'y a pas de SBM d'organisés pour l'instant.


Vaucluse matin :
jeudi 12 octobre 2006

le dauphine

 

Business-men et women, réunissez-vous !

En connaissait le"speed-dating", rendez-vous pour cœurs solitaires. Désormais, un autre concept débarque dans notre département :

le "speed meeting business". Premier du genre dans le Vaucluse, le speed meeting business est une rencontre express (5 minutes) pour élargir son réseau professionnel.
Comment ça fonctionne ? Dans un groupe de cinq personnes, chacun se présente et questionne. Au son du gong, on change de groupe. À la fin, les participants pourront poursuivre les échanges lors d'un apéritif avec les recruteurs ou chefs d'entreprise.

Ce matin à 9 h, 25 personnes se sont réunies à la CCI pour y participer, mais l'entrée est complète depuis plusieurs jours. Pour en savoir plus sur le concept, le site Internet :
http://speed-business84. ifrance.com

     
kdb TV
le 12 octobre 2006



 
Double Clic sur le bouton pour voir le reportage filmé du Speed Business Meeting



     

La Provence :
le 13 octobre 2006

la provence




 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le "speed business" ou comment faire des affaires en un temps record

Après le speed dating, pour faire des rencontres sans perdre de temps, ou le speed networking, pour trouver un job à toute vitesse, voici le speed business, un moyen de faire l'économie pied au plancher.

Cinq tables, cinq personnes autour de chaque table, vingt-cinq minutes, pas plus, pour se présenter et écouter les autres.

Et, au gong, les groupes se reforment pour recommencer. But de la manœu vre : trouver de nouveaux clients, de nouveaux partenaires ou de nouvelles compétences.
Le tout dure trois heures, en comptant la pause-café syndicale.
La scène ne se passe pas dans une suite du Rockfeller center, (New York City), mais dans le grand salon de la CCI (Avignon, Vaucluse). C'était hier, lorsque le speed business a fait son entrée
dans ce département, quelques années après sa naissance outre-Atlantique.

On doit cette nouveauté à autrement 10, une agence de consulting avignonnaise qui s'est investie dans la mise en œuvre de projets de développement d'affaires. L'événement, qui a un peu des allures de gadget anglo-saxon dans l'air du temps, n'est pas que cela. Exemple avec Olivier Lespine, codirigeant de la société Padula (Irrigation), qui a participé au meeting : "Ma société est à Paris, jevis à Saint-Rémy de Provence, mais je me suis installé depuis peu en France. Lorsque j'ai eu connaissance de cet évènement, je me suis dit que ce pouvait être intéressant pour établir des relations.

D'autant que j'ai déjà vécu a peu près la même chose aux Etats Unis. Ici, je cherche un assureur et un web designer, et j'ai commencé à nouer des contacts".
Hier, comme Olivier Lespine, ils étaient 23 à tenter l'expérience. On verra les résultats à terme.

Si la nature même du projet (ici, il s'agit de faire des affaires) exclut toute perte de temps (le temps, c'est de l'argent), difficile de déconnecter l'événement du nouveau courant d'échanges né outre-Atlantique où le speed (rapidité) devient dénominateur commun, quel que soit le type d'échange appliqué. Ces dernières années, on a ainsi vu apparaître le speed dating, pour faire des rencontres, Ïe speed Networking, pour trouver du travail, ou le speed consulting, pour dénicher des conseils, toujours à vitesse grand V, autour d'une table et chrono en main. Pas sûr que les relations humaines y gagnent en profondeur, mais il paraît qu'en terme d'efficacité, le concept a fait ses preuves. Time is money !

Jacques BOUDOM


     

Vaucluse Hebdo
Le Comtadin
le 20 Octobre 2006

vaucluse hebdo
 

Cinq minutes chrono pour se présenter

Après le Speed Dating, pour faire des rencontres top chrono, le Speed Networking pour trouver un job en moins de temps qu'il n'en faut pour lire son CV, le Speed Consulting, l'art d'être conseillé ou de conseiller en moins de 11 minutes voici le Speed Business Meeting. Un nouveau courant d'échanges et de communication né selon un principe anglo-saxon qui n'en finit pas de faire des petits ! Et voici le Speed Business Meeting dans leVaucluse.
Une première ! «C'est une nouvelle façon de rencontrer et d'élargir son réseau professionnel en cinq minutes, montre en main», explique une responsable de «Autrement 10» organisme avignonnais organisateur de ces rencontres rapides.

Autrement 10, groupe de professionnels issus de différents univers, a organisé sa première rencontre à la chambre de commerce d'Avignon. Neuf heures, des groupes de cinq personnes s'installent autour d'une table, se présentent et se questionnent.
Au son du gong, chacune d'elles se déplace vers la table voisine pour former un nouveau groupe. Cinq minutes, pas plus pour se présenter, s'informer.expliquer.puis vingt minutes pour écouter, repérer et poser tes questions avant de changer de table et de recommencer...

Ce contact informel et convivial avec des entrepreneurs et des consultants aux compétences variées vous semble trop court ? Rien ne vous interdit de poursuivre les échanges autour d'un verre...

A.B.

 






     


Vaucluse matin :
le 30 octobre 2006

le dauphine
vaucluse_matin





























 

 







 

ENTREPRISES Une nouvelle manière de multiplier ses contacts
Tentez le speed business

Le nom est anglophone et le concept aussi. Arrivé en France en 2003, le "speed business meeting" est le petit frère du "speed dating", le fast-food du cœur qui permet de rencontrer l'amour en sept minutes. Mais il s'agit ici de choses sérieuses : permettre aux consultants et aux entrepreneurs de se rencontrer sans perdre trop de temps. Le principe est simple comme un problème de maths : cinq personnes sont assises autour d'une table, elles ont chacune cinq minutes pour se présenter, avant que la cloche ne sonne, signe qu'il est temps de changer de groupe.

Rencontrer du monde et vite

Le premier du genre dans le Vaucluse s'est tenu début octobre à la Chambre de commerce. Vingt-trois personnes y ont participé. Odile Devise fait partie de l'équipe organisatrice : "Le but n'est pas de trouver du travail, mais d'élargir son réseau professionnel. Nous nous adressons à des personnes à leur compte ou à des entreprises qui veulent nouer des contacts entre elles".

Légende photo centrale Ce nouveau concept permet de développer son réseau Photo Angélique Suref

Le speed business répond aux attentes des entreprises : rencontrer beaucoup de monde en peu de temps. « En cinq minutes on doit aller à l'essentiel, et on voit tout de suite s'il y a un intérêt ou pas » souligne Agnès Gickuel de l'entreprise Sphinx.

Un échange convivial

Si le temps de présentation est court, l'apéritif qui réunit à la fin les participants permet de continuer la discussion de manière informelle.

Car la convivialité fait partie du concept : « Nous avons choisi d'organiser des tables rondes plutôt que des rendez-vous à deux, pour que tout le monde soit au même niveau, chef d'entreprise ou consultant. C'est un “échange” explique Odile Devise.

À midi, le bilan était plutôt positif: «J'ai pu rencontrer une personne spécialiste de l'exportation, et une autre qui gère des sites Internet, deux aspects importants de mon activité » se réjouit Philippe Miallaud, de l'entreprise Mellidor.

La société Autrement 10 chargée de l'organisation a déjà d'autres "meeting" dans ses cartons : le prochain est prévu pour le 1er février.

Pourquoi participez-vous au speed meeting business ?

Photos de gauche à droite :

• Priscilla Panier, consultante.Sérignan-du-Comtat « Je suis en train de créer un poste d'import-export de matières premières naturelles, et je participe car c'est une nouvelle façon de rencontrer le tissu économique de la région ».

• Jean-Marie Girard, négociant en Immobilier, Carpentras. « Je propose des formations en négociation immobilière, et je suis venu pour connaître un peu mieux la norme du marché, pour adapter la formation aux besoins actuels ».

• Philippe Miallaud, société Mellidor. Avignon. « C'est une façon originale de rencontrer d'autres professionnels, en un minimum de temps. Surtout des acteurs locaux, puisque je veux développer mon activité sur Avignon ».

•Agnes GicRuel. société Sphinx. Monteux. « C'est très rapide, en une matinée on peut rencontrer plusieurs personnes avec des approches différentes sur la même cible. Ça m'a permis de connaître certains domaines ».

Valérie CIBOT


Autres coupures de presse :
Avril 2007
SBM 3