La Presse

De plus en plus pratiqués et adoptés.

Désolées, mais il n'y a pas de SBM d'organisés pour l'instant.

la provence
la provence
Vendredi 27 Avril 2007
 

AFFAIRE / Consultants et patrons passent des contrats grâce au speed business

Cinq minutes pour séduire un chef d'entreprise Par Bernard Sorbier

Inspiré du speed dating, technique de rencontre anglo-saxone pour que les célibataires puissent se séduire en quelques minutes, voici le speed business.Comme les 12 octobre et 12 février derniers, hier matin, dans les locaux de la Chambre de Commerce et d'Industrie du cours ean-Jaurès, des chefs d'entreprise et des consultants se sont rencontrés. "Il y aura deux autres séances en septembre et en décembre" précise Jean-Louis Colombat, coordinateur de l'événement pour la société Autrement 10. "Aujourd'hui, nous avons vingt et un participants. Douze personnes sont des consultants indépendants qui proposent des services, un savoir-faire, à treize entrepreneurs".

Des contrats sont signés

Notre interlocuteur suspend son interview pour aller faire ^brer la clochette et ainsi prévenir les participants que leurs cinq minutes venaient de s'écouler. L'ambiance se décontracte alors légèrement autour des cinq tables de quatre à cinq personnes. Les consultants font de la communication graphique, du coatching,... et les sociétés viennent de ,F assurance, du placement financier, de la distribution de plats cuisinés... Mais des accords fermes peuvent-ils se concrétiser si rapidement ?

"Oui, explique Jean-Louis Colombat. Six contrats ont été signés à l'issue de la première édition et dix à l'issue de la seconde. "

L'idée du speed business meeting est née un matin, lors d'un "P'tit déjeuner" organisé une fois par mois par la société de portage salarial (prestataire de service sur mesure à l'entreprise) Autrement 10. "C'était tout d'abord pour répondre à l'une de nos demandes. ", ex-plique notre interlocuteur, spécialisé dans le marketing comme ses collègues le sont dans le graphisme, le web...

Vers 13 heures les groupes se sont séparés avec pour certains, des "plus car affinités ".

Légende photo : »» Le consultant dispose de cinq minutes pour convaincre l'entrepreneur de la plus-value qu'il peutlui apporter en lui accordant sa confiance.

PHOTO VALÉRIE SUAU

     
Autres coupures de presse :
Avril 2007
SBM 3
Edition III
Avril 2007