La Presse

De plus en plus pratiqués et adoptés.

Désolées, mais il n'y a pas de SBM d'organisés pour l'instant.

la provence
la provence
Vendredi 02 février 2007
 

ECONOMIE / La CCI accueille la seconde édition du "speed business"

Cinq minutes chrono pour avoir le joker de l'entreprise

L' époque est ainsi. Il s'agit d'aller le plus vite possible, sans prendre le temps de se retourner ni de se poser, d'analyser, de discuter trop longuement. Il ne faut surtout pas rater le coche, sinon, les premiers ne prendront pas une minute de leur temps pour vous attendre...

C'est dans cet esprit, tourné vers la vitesse de décision, qu'a été organisée, hier à la Chambre de Commerce de Vaucluse, la seconde édition du "speed busi- ness". Un système qui a pour mission, chronomètre en main, de faire se rencontrer des chefs d'entreprises et des consultants. Une idée, née en 2006, créée part la société "Autrement 10, "une agence de consultation avignonnaise qui s'est investie dans la mise en œuvre de projets de développement d'affaires", écrivions-nous dans La Provence du 13 octobre dernier.

"C'est aujourd'hui certainement le meilleur moyen pour rencontrer en un minimum de temps un maximum d'individus capables de développer notre société et certainement de nous faire faire des économies, souligne Daniel Favaro, responsable d'une entreprise spécialisée dans la vente de piles et batteries à Châteaurenard.

Après le "speed dating"pour faire des rencontres "top chrorio", le "speed networking" pour dénicher un emploi, le "speed consulting" ou l'art d'être conseiller ou de conseiller, voici un nouveau "speed" a vous rendre très vite... dépendant ! --- H.A. >

Légende photo : Pour la seconde fois, chefs d'entreprises et consultants venus de tout le vaucluse, du Gard Rhodanien et du nord des Bouches-du-Rhône se sont retrouvés à la CCI d'Avignon pour le "Speed Business" nouvelle édition.

CINQ MINUTES : Cornment ça marche ? Des groupes de cinq personnes qui, chacune, se présente et questionne. Au son d'une cloche, chaque personne se déplace vers une autre table pour reformer un groupe de 5 avec de nouveaux interlocuteurs. Tous ont 5 minutes (pas plus) pour se présenter, informer, expliquer avant de changer de table.

     
le dauphine
vaucluse matin
Vaucluse matin :
Vendredi 02 février 2007
 

AVIGNON

Une affaire qui marche

Il y avait des habitués et de nouvelles têtes pour la seconde édition du Speed Business Meeting. Calqué sur un concept anglo saxon, ce type de rencontres organisé hier, au siège de la Chambre de commerce et d'Industrie de Vaucluse, plaît aux participants qu'ils soient consultants ou chefs d'entreprises.

Dans un groupe de cinq personnes, chaque participant se présente, expose ses services avant de poser des questions à son tour à ses collègues de table. Ils sont consultants, exerçants des fonctions dans divers secteurs d'activité en quête d'un partenaire qui croit en leurs idées et qui ferait appel à leurs services. «Il s'agit certes, de procéder à des contacts informels qui ne vous engagent à rien, mais le concept a néanmoins fait ses preuves» affirme Nathalie Gaillardet, organisatrice.

«Le Speed Business Meeting de l'armée précédente a débouché sur de véritables contacts et surtout des contrats de coopération».

Un encouragement pour Nathalie et son équipe, qui préparent déjà une troisième édition fixée pour le 26 avril. «Nous avons prévu quatre rencontres de ce genre pour le compte de l'année 2007».

Bien gérer son temps
Cinq minutes pour se présenter et exposer son idée au reste du groupe tout en économisant quelques se- condes, précieuses pour engager un bref débat. Il s'agit d'un exercice que chaque participant doit maîtriser, au risque de rater son audition. Après un premier round approximatif, les profanes finiront par rentrer dans le moule, avant d'enchaîner les séances de présentation, puisqu'il faut changer de table au bout de 20 minutes.
Touffik ANDALOUSSI

portrait 1 : Claire Joubert, société Aquimedia, Avignon. « C'est une première pour moi. Je n'ai pas préparé de discours pour la circonstance, mais cela ne m'a pas empêché de m'exprimer et de gérer mon temps comme il se doit. L'idée me plaît et je souhaite qu'elle débouchera sur quelque chose de concret. »

portrait 2 : Thierry Chaleas, société Coaching, Carpentras. « Après une première édition très satisfaisante, je suis revenu cette année pour nouer de nouveaux contacts et faire connaître ma société. Ce procédé est efficace, notamment pour ceux qui prennent le temps de bien se préparer pour être plus convaincants. »

portrait 3 : Olivier Soreda, sociétéSoretech, Aramon. « C'est la première fois que je participe à ce type de rencontres. Il s'agit d'un véritable tremplin pour ceux qui veulent faire des rencontres d'affaires. L'ambiance est bonne et les participants sont de véritables professionnels qui savent ce qu'ils veulent. »

portrait 4 : Agnes Albaladejo, société Codifex, Vedène. « J'étais présente lors de la première édition. Etant satisfaite du résultat, j'ai donc rempilé pour un second tour que je souhaite fructueux. Pour l'occasion, j'ai pris le temps de bien préparer ma présentation. Cela est nécessaire pour convaincre sonvis-a-vis. » légende photo :Dans un groupe de cinq personnes, chaque participant se présent expose ses services avant de poser des questions à son tour.

     
Autres coupures de presse :
Avril 2007
SBM 3
Edition II
février 2007